Editorial du Ministre

 

 

Carte du Togo

 

tg

Les engins à deux roues seront desormais immatriculés avant leur mise à la disposition de l'acquereur

image_left

Le gouvernement vient de prendre des mesures fermes pour sécuriser et améliorer le trafic routier. Désormais les engins à deux roues seront immatriculés avant la vente. La décision a été annoncée hier 11 septembre 2014 par les Ministres des Travaux Publics et des Transports, du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé, de la Sécurité et de la protection Civile.

 

C’est d’abord la salle de conférence du Ministère du Commerce qui a servi de cadre à cette annonce en présence des concessionnaires et autres importateurs desdits engins et ensuite la salle de conférence du Ministère des Travaux Publics et des Transports qui a accueilli les émissaires du gouvernement notamment les Ministres Ninsao GNOFAM et son collègue Damehane YARK. Ils avaient rendez-vous avec les représentants les forces de sécurité et ceux des syndicats des conducteurs de taxi-motos.

image_leftLes Ministres ont saisi ces opportunités pour partager avec ces différents partenaires sur les mobiles qui ont conduit le gouvernement à prendre ces genres de décisions.  Les récentes altercations qui ont eu lieu la semaine dernière entre les forces de l’ordre et les conducteurs de taxi-motos dans certaines régions du pays à propos de la saisine des motos non immatriculées  mais aussi les derniers accidents avec leur corolaire de pertes en vies humaines, ont, selon les Ministres, incité le gouvernement à promptement réagir.

Cette décision vise à améliorer et sécuriser la circulation routière. Elle vient corroborer celles déjà prises à cet effet et qui se rapportaient au port de casque, au refus de téléphoner au volant, à l’interdiction de circuler à certaines heures de la nuit etc…

L’impact de cette mesure, c’est qu’elle ne modifie en rien les frais de la moto. Seul le prix de l’immatriculation s’ajoute au prix initial. Elle évite des tracasseries inutiles aux acquéreurs de motos et permet aux forces de sécurité de faciliter leurs missions en cas de perte de moto ou de recherche d’auteurs des forfaits.

 Les partenaires ont eux aussi profité pour formuler des doléances pour lesquelles les émissaires ont promis d’étudier.     

 

Réseaux sociaux

Vidéo du jour

Nos Partenaires

travauxpublics_cedeao_logo.jpg travauxpublics_logo_boad.png travauxpublics_uemoalogo.jpg travauxpublics_logo_btci.gif travauxpublics_badlogo.jpg

Ecrire au Ministre

 

Qui est en ligne?

Nous avons 8 invités et aucun membre en ligne