Editorial du Ministre

 

 

Carte du Togo

 

tg

Les actes de dégration volontaire de nos insfrastructures routières ne seront plus tolerées

"Il est inadmissible que des individus mal intentionnés puissent délibérément se permettre de déduire ou d'occuper dans l'illégalité totale des ouvrages de transports qui font la fierté des togolaises et togolais et pour lesquels l'Etat a consenti d'énormes moyens financiers". Ces propos sont ceux du Directeur Général des Travaux Publics (DGTP), Monsieur Kanfitine ISSA TCHEDE à l'issue de la visite effectuée le mercredi 30 juillet 2014 sur la route du grand contournement de Lomé.

En effet il s'est produit des actes gravi cimes sur cette route, longue de plus de 14m qui quitte le rond point de CIMTOGO (croisement avec la route d'Aného) et qui chute sur la RN1 (nationale n°1) au lieu-dit Toglécopé.  Il est question d'un individu qui a détruit une partie de la route en construction lui permettant de réaliser une station d'essence. C'est également le cas d'une société qui a volontairement bloqué les caniveaux empêchant les eaux usées de circuler normalement dans le seul but d'avoir accès à ses locaux. Il y a ceux qui ont choisi la chaussée pour faire des réparations de camions et qui déversent des quantités d'huile à moteur, pourtant très nuisible à la route. Il s'agit aussi de ceux qui ont obstrué les canalisations avec des ordures ménagères et/ou avec des constructions anarchiques empêchant le fonctionnement normal des caniveaux réalisés à cet effet. Des individus, se prévalant de leur titre d'opérateurs économiques auraient aussi refusé de libérer les sites occupés  pour permettre à l'entreprise de poursuivre ses œuvres.

S'adressant à la presse, le DGTP a dit avoir reçu instruction de son ministre, Monsieur Ninsao GNOFAM d'effectuer cette visite médiatisée afin de permettre aux togolais de constater de visu les dommages occasionnés sur ce contournement en construction. Il a saisi l'opportunité pour interpeller la conscience des togolais et en particulier des riverains de nos infrastructures routières afin qu'ils accordent un intérêt particulier à ces ouvrages. Il les a invités à abandonner des actes inciviques et de procéder à leur protection plutôt qu'à leur destruction.

Le préfet du golfe et le président de la délégation spéciale de la ville de Lomé qui étaient de la délégation ont aussi saisi l'occasion pour manifester leur mécontentement. Aussi ont-ils promis ne pas laisser ces actes inciviques impunis. "Nous procéderons dans les meilleurs délais à la sensibilisation des populations riveraines et nous n'hésitons pas à faire appliquer la loi dans toute sa rigueur aux contrevenants" a laissé entendre, Monsieur ABOKA Kossi, président de la délégation spéciale. 

 

Réseaux sociaux

Vidéo du jour

Nos Partenaires

travauxpublics_cedeao_logo.jpg travauxpublics_uemoalogo.jpg travauxpublics_badlogo.jpg travauxpublics_logo_btci.gif travauxpublics_logo_boad.png

Ecrire au Ministre

 

Qui est en ligne?

Nous avons 43 invités et aucun membre en ligne