Editorial du Ministre

 

 

Carte du Togo

 

tg

L'application du règlement 14 de l'UEMOA en plus du Ghana sera effective à partir du 1 Juillet 2014

"La protection du patrimoine routier de notre pays est une constante de la politique du gouvernement sous le leadership du Président de la République, Faure Essozimna GNASSINGBE". C'est en substance le message qu' a adressé le Directeur de cabinet du Ministère des Travaux Publics et des Transports, Monsieur Marc SONDOU à l'occasion de l'atelier d'information sur la charge à l'essieu et son impact sur les infrastructures routières dans l'espace de l'UEMOA, tenu le lundi 14 avril 2014 à l'hôtel SARAKAWA à Lomé. 

 

En effet, selon le représentant du Ministre, le non respect de la charge à l’essieu impacte négativement les infrastructures routières notamment la politique des grands travaux, initiés pour doter le Togo d'infrastructures de transport modernes mais aussi pérennes. Car, a t-il dit: "le développement économique d'un pays passe par le développement de la route." Or la construction d'une route a un coût. Cela nécessite des fonds faramineux que le Togo ne peut mobiliser qu'avec l'appui technique et financier de ses partenaires en développement. Il a renchérit "Une route construite si chèrement mérite d'être sauvegarder contre toute sorte de dégradation" a t - il fait observé avant d'appendre à l'assistance que l'Union Economique et Monétaire Ouest Africaine(UEMOA) a à cet effet édicté une norme communautaire, notamment le règlement n°14/2005/CM/UEMOA relatif à l'harmonisation des normes et des procédures du contrôle de gabarit, du poids et de la charge à l'essieux des véhicules lourds de transport de marchandises dans les Etats membres de l'UEMOA dont notre pays. Cette norme, a- t- il précisé, fixe les seuils de chargement des véhicules lourds de marchandises par le respect de la charge à l'essieu. Il a également fait remarquer que depuis la prise de ce règlement le  16 décembre 2005 pour combler le vide juridique qui prévalait antérieurement, les conditions favorables de son application effectives ne sont pas encore réunies. Aussi, s'est - il réjouit de l'entrée en vigueur effective de cette norme à partir du 1er juillet 2014 avant de féliciter le Groupe Afrique Pesage et ses partenaires, organisateurs dudit atelier placé sous le signe de l'application du règlement 14 de donner l'opportunité d'envisager non seulement les dispositions pertinentes de ce règlement mais aussi de pouvoir les confronter aux mesures actuellement prises par le gouvernement togolais notamment, l'installation des pèses essieux sur les corridors et les axes transversaux.

Outre les présentations techniques relatives au contenu du règlement 14 et  aux types de matériels de pesage, tous les autres intervenants parmi lesquels Messieurs Souleymane SIKAO et Nayadjakina AMAH, respectivement, Directeur Général des Transports et Directeur de la Construction et de la Reconstruction des Routes ont permis à l'assistance de mieux éclairer les zones d'ombres qui empêchaient leur compréhension.

Conclusion et recommandations

A l'issue des débats riches et constructifs, les participants, parmi lesquels, les transporteurs et les représentants des plates formes exerçant sur le territoire togolais, sont parvenus aux conclusions suivantes :

- les infrastructures routières étant l'un des facteurs principaux du développement, de la réduction de la pauvreté, de la mobilité des populations, de l'amélioration des échanges commerciaux et culturels inter-états, sa préservation fait partie des enjeux sociaux économiques capitaux pour toutes les nations industrialisées ou en développement ;

- une des clés du comportement des chaussées routières est sans aucun doute la compréhension de la variation de l'état de contrainte et de déformation y régnant durant le passage d'une charge de trafic. Les résultats des nombreuses études réalisées tout au long des 20 dernières années par des spécialistes ont abouti à une meilleure compréhension des phénomènes de dégradation des chaussées et à l'élaboration des règlements déterminant les poids maximums autorisés pour les essieux et les véhicules lourds pour optimiser la durée de vie des revêtements bitumineux.

- le respect scrupuleux des poids maximums autorisés édictés par ces règlements communautaires sont impératifs pour une préservation optimum de la durée de vie de nos infrastructures routières, le maintien en bon état des véhicules poids lourds, la diminution des pertes en vies humaines et une augmentation de la compétitivité économique.   

 

Réseaux sociaux

Vidéo du jour

Nos Partenaires

travauxpublics_logo_boad.png travauxpublics_uemoalogo.jpg travauxpublics_cedeao_logo.jpg travauxpublics_logo_btci.gif travauxpublics_badlogo.jpg

Ecrire au Ministre

 

Qui est en ligne?

Nous avons 11 invités et aucun membre en ligne